0972 39 10 61

Ventilation : la qualité de l’air des logements

Nous passons environ 80 % de notre temps dans des lieux fermés, en particulier dans nos logements.
La qualité de l’air que l’on y respire peut être moins bonne qu’à l’extérieur et influe sur notre santé et notre confort. En effet, l’air peut être pollué par des matériaux et produits de construction, de décoration (peinture, vernis…), du mobilier, des produits d’entretien de la maison, des désodorisants, parfums d’intérieur, bougies, encens, insecticides, des produits de toilette, des cosmétiques, des parfums… de nos activités ou de nos habitudes (tabagisme, cuisine, bricolage, lavage des sols, des vitres, jardinage…), de nos animaux familiers, des moisissures, par exemple suite à des dégâts des eaux non réparés, des habitants indésirables de nos logements (insectes, acariens, etc).

Origine de l’humidité dans les logements

L’air peut être fortement chargé en humidité : on considère qu’une famille de 4 personnes et ses activités dégagent en moyenne 12 litres de vapeur d’eau par jour !
Les sources d’humidité sont nombreuses : cuisine, lavage des sols, de la vaisselle, séchage du linge, toilette, métabolisme humain, chauffages mobiles d’appoint (au gaz ou au pétrole), mais aussi remontées capillaires ou infiltrations dans les murs, dégâts des eaux. Ainsi, un adulte produit environ 55 g de vapeur d’eau à l’heure, et une lessive environ 1 kg sur son temps de séchage. La vapeur d’eau ne compte pas parmi les polluants.

Mais si un logement est humide, moisissures et acariens prolifèrent :

  • les moisissures se développent préférentiellement dans les pièces humides mal ventilées (salles de bains…), sur les zones de murs mal isolés ou peu étanches (au niveau des ponts thermiques en particulier) et leurs spores peuvent envahir l’ensemble du logement,
  • les acariens vivent dans la poussière de maison. Ils sont présents dans la literie, les canapés et fauteuils en tissu, les tapis, les rideaux, les moquettes…

On peut observer également dans les logements humides une dégradation des colles des panneaux de particules (meubles…) avec dégagement de COV (par exemple formaldéhyde).

Le Radon

Le radon est un gaz radioactif naturel, inodore et incolore. Il peut s’accumuler dans les maisons, en particulier dans les caves où le renouvellement de l’air est souvent faible, en s’infiltrant par les fissures ou les passages de canalisations.
Ce risque concerne principalement les régions au sous-sol granitique ou volcanique (Bretagne, Massif Central, Corse…).

Isolation des logements

Au fur et à mesure des réglementations thermiques et des réhabilitations, nos logements sont de mieux en mieux isolés, de plus en plus calfeutrés. En contrepartie, le renouvellement de l’air intérieur repose en grande partie sur la ventilation dont les débits ne sont pas toujours suffisants pour éliminer les polluants.

Conséquences sur la santé

Une mauvaise qualité de l’air peut avoir un effet immédiat sur notre santé mais également des effets à long terme, avec l’apparition de pathologies chroniques ou de maladies graves.
Pour toutes ces raisons, il est essentiel de renouveler l’air d’un logement pour évacuer les odeurs et les polluants et éliminer l’excès d’humidité.

Les solutions d’aération et de ventilation

Pour éliminer les polluants et l’excès d’humidité d’un logement, il est essentiel de le ventiler.
Seuls les logements construits après la réglementation de 1969 doivent disposer d’une aération générale et permanente. Des valeurs de débit à respecter ont été instaurées à partir de 1982.
La ventilation des logements a longtemps été laissée aux soins des conduits de cheminée et des multiples défauts d’étanchéité des constructions. On ne contrôle alors ni la circulation de l’air, ni les déperditions de chaleur. Les systèmes de ventilation mécanisée remédient à tous ces problèmes. Aujourd’hui, une large gamme de systèmes existe pour s’adapter au différents types de logements et leur type d’occupation.

La VMC simple-flux

L’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour et les chambres et est évacué des pièces de service par un groupe d’extraction comportant un ventilateur.

Les VMC hygroréglables

Leur débit d’air varie en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).

Les VMI

Système très performant pour ventiler les logements en améliorant le confort et ayant un système intelligent de contrôle et d’entretien de votre ventilation.

Il est donc essentiel de faire un étude de votre logement et de vos besoins pour mettre en place un système de ventilation adapté.

Entretenir son système de ventilation

À la longue, votre Système de VMC s’encrasse. Elle devient moins efficace, plus bruyante.
Si elle est trop encrassée, elle peut même contribuer à dégrader la qualité de l’air qu’elle insuffle dans la maison.
Pour éviter ces dysfonctionnements et assurer la longévité de votre installation, il faut nettoyer ses composantes régulièrement et surveiller leur état.
Changez les filtres d’une VMI 1 à 2 fois par an selon les zones.

Nos spécialiste réaliserons un entretien complet (nettoyage, maintien des gaines et du caisson bloc moteur en combles, vérification des entrées d’air neuf et mesures de tirage et de dépression).

Votre devis gratuit

*champ obligatoire