0972 39 10 61

Traitement des termites

Plus de 2500 espèces de termites ont été recensées dans le monde. Depuis quelques années on constate une extension importante dans les zones tempérées en Europe de l’Ouest et en zone méditerranéenne, où les infestations se multiplient dans les habitations. La France fait partie des pays d’Europe les plus touchés, du fait des transport de matériaux et les améliorations portées à l’habitat.

A quoi ressemblent les termites ?

Les termites ressemblent à de minuscules fourmis de couleur blanchâtre, pouvant mesurer jusqu’à 1 centimètre. Malgré leur ressemblance, les termites ne font pas partie de la même famille que les fourmis, mais de celles des Isoptères.
Les termites vivent en colonie de quelques centaines à plusieurs millions d’individus. Ces colonies sont divisées en castes avec des fonctions spécialisées. On trouve :

  • les ouvriers,
  • les soldats,
  • les nymphes,
  • les néoténiques primaires et secondaires.

Les colonies de termites sont très organisés, et les individus peuvent communiquer par des phéromones.
Leur mode de reproduction par essaimage ou bouturage, ainsi que l’adaptation à leur environnement, permet aux colonies de se propager. En effet, des reproducteurs de remplacement issus de nymphes ou d’ouvrier peuvent assurer la pérennisation de la colonie sans couple royal. C’est une des caractéristiques des termites reticulitermes qui rend leur éradication difficile.

Les termites souterrains en France métropolitaine

En France, on dénombre 5 espèces de termites souterrains qui appartiennent au genre Reticulitermes. Les termites dits souterrains installent leur colonies dans le sol et investissent les maisons par les maçonneries pour se nourrir des bois qui sont à leur contact (plinthes, portes, solives, charpente, etc).

  • Reticulitermes avipes (anciennement R. santonensis), le termite de Saintonge,
  • Reticulitermes grassei, le termite des Landes,
  • Reticulitermes banyulensis, le termite de Banyuls,
  • Reticulitermes lucifugus, vit dans les forêts côtières provençales,
  • Reticulitermes urbis, découverte en zones urbaines dans le sud-est de la France.

En savoir plus sur ces 5 espèces…

Toutes ces espèces sont susceptibles de s’attaquer aux bâtiments, et se sont largement propagées au-delà de leurs aires de répartition naturelle, essentiellement du fait des activités humaines. Plusieurs espèces cohabitent même dans certaines zones urbaines (Bordeaux, Marseille, etc).

Mais aussi…

Quels dégâts occasionés ?

Les termites se nourrissent de bois, plus exactement de cellulose. Ils s’attaquent volontiers à nos habitations pour rechercher du bois, mais également du papier, carton, fibres textiles végétales, soie ou encore Laine.
Les termites s’attaquent à toutes les essences de bois européens (chêne, pin, sapin, peuplier, châtaignier…). Des dégâts de termites ont été également constatés sur des matériaux comme les os, l’ivoire, la corne, le cuir ou l’ébonite.
Les termites dans leur travail de recherche d’aliments s’attaquent à tout type de bâtiment, et peuvent causer des dégâts importants sur les isolants ou les câbles électriques. Il a été également constaté des attaques de termites sur des linoléums ou des bondes enterrées des piscines. Rien n’arrête ce redoutable ravageurs.

Agir contre les termites

Votre devis gratuit

*champ obligatoire

Identification de vos problèmes

Un doute sur votre problème ? Utilisez votre smartphone et photographiez-le : vous nous l’envoyez via notre site, et nous vous répondons rapidement et gratuitement.