0972 39 10 61

Traitement de l’humidité dans le logement

Votre logement présente des signes d’humidité comme de la moisissure, de la condensation ou encore des murs humides. Il est important d’y remédier pour plusieurs raisons :

  • Pour votre santé, car elle favorise le développement des champignons, bactéries et acariens qui entrainent des affections respiratoires, toux chroniques, bronchite, asthme ou pneumonie,
  • Pour préserver votre bâti car elle favorise la dégradations des matériaux pierre, brique, plâtres qui seront à réparer,
  • Pour votre portefeuille car cela coûte plus cher de réchauffer un air humide qu’un air sec.

Les principales sources d’humidité

Il est important d’en trouver l’origine, pour y appliquer des solutions définitives et durables. Hormis les causes accidentelles (gouttières, fuite d’eau..), on retrouve trois principales sources d’humidité qui sont :

  • Les remontées d’eau par le sol (remontées capillaires),
  • Les infiltrations d’eau de pluie,
  • L’humidité de condensation.

Dès l’apparition des premiers signes, il est nécessaire de rechercher la cause de votre problème d’humidité. Contactez-nous très rapidement pour bénéficier d’un diagnostic qui vous aidera a déterminer les sources de cette humidité.

Les remontées d’eau par le sol (remontées capillaires)

Symptômes

Les symptômes sur votre façade extérieure apparaissent avec des tâches d’humidité, le cloquage des enduits qui peuvent être accompagné d’efflorescences ou salpêtre.
A l’intérieur on peut constater , l’écaillage de la peinture, la détérioration des plâtres, le pourrissement des boiseries jusqu’à l’apparition de champignons lignivores.

Origine du problème

Les murs de fondation d’une maison se trouvent très souvent au contact de l’eau. L’humidité pénètre dans le mur de fondation et à l’intérieur de celui-ci par effets de capillarité. Tous les matériaux de maçonnerie absorbent l’humidité, car les murs sont plus ou moins spongieux selon leur degré de porosité et de perméabilité.
Les traces d’humidité n’atteignent qu’une certaine hauteur appelée « frange de capillarité » , qui se situe en général à 1,50 mètres de haut. Celle-ci peut varier en fonction de l’équilibre entre la porosité du matériau et sa capacité à l’évaporer.

Les infiltrations d’eau de pluie

Symptômes

Les infiltrations se caractérisent par l’apparition d’eau qui pénètre à l’intérieur du logement de manière localisée et à l’occasion de pluie. Elles peuvent occasionner des dégâts importants sur les matériaux.

Origine du problème

Les infiltrations d’eau de pluie peuvent provenir de défauts soit localisés (fissures, joints), soit généralisés (enduits de mauvaises qualités ou pas assez épais). On distingue différentes sortes de fissures :

  • Faïençage quand celles-ci sont de l’ordre du micron,
  • Micro-fissures qui sont inférieure à 0,1 mm,
  • Fissures dont l’épaisseur peut atteindre plusieurs millimètres,
  • Lézardes au delà de 2 cm.

L’humidité de condensation

Symptômes

Un des principaux signes est la présence de moisissures qui apparaissent sous formes de taches verdâtres ou noires sur les murs et, dans certains cas importants, à l’intérieur des placards avec le délabrement des objets et textiles. On peut également constater la présence de condensation (goutellettes d’eau) sur les vitres et les murs ainsi que le décollement des papiers peints.

Origine du problème

Chaque jour, en expirant, en prenant des douches, en étendant notre linge… nous produisons plus de 2 litres d’eau par personne et par nuit sous forme de vapeur d’eau que l’on peut mesurer grâce à un hygromètre. Lorsque le taux d’eau contenue dans l’air dépasse 60% dans votre habitation, alors la condensation apparaît et avec elle les moisissures.
En effet, se déposant sur les endroits les plus froids de la pièce, l’eau sous forme de vapeur se transforme en eau liquide : la condensation, qui est à l’origine de la moisissure sur les murs, de la buée sur les vitres. L’atmosphère du logement saturée en humidité devient malsaine et favorise le développement de champignons préjudiciables aussi à votre santé.
Ils seront d’autant plus importants que votre intérieur ne bénéficie pas d’une bonne ventilation, d’un système d’isolation adéquat et d’un chauffage adapté.

Agir contre l’humidité

Solution à vos problèmes de remontée d’eau par le sol

Pour empêcher l’eau de remonter par les maçonneries, la solution la plus efficace et qui a fait ses preuves consiste à injecter sous pression des produits de résine hydrophobes dans les murs maçonnés. La résine hydrophobe vas repousser l’humidité vers le sol, mais le succès de cette méthode dépend de la qualité de la mise en œuvre.
Un dosage est donc réalisé sur mesure afin que la composition et la quantité de produits actifs soient parfaitement adaptées à chaque cas, en tenant compte, du type de matériaux et du degré d’humidité des murs.
Les résines hydrophobes sont des silanes, siloxanes ou organométalliques dont les particules ont une taille d’environ 40 nanomètres. Elles pénètrent au cœur des maçonneries et durcissent au contact de l’eau présente dans le mur pour en obstruer les pores.
Après les travaux d’injection, il est important de neutraliser les sels afin d’éviter tout phénomène d’hydroscopicité qui peuvent retarder l’assèchement du mur.
En fonction du taux d’humidité et des matériaux ainsi que de l’épaisseur du mur, l’assèchement complet peut prendre plusieurs mois. Une visite de contrôle est effectuée un an après la fin des travaux avec une bombe à carbure. Les enduits et les peintures ne seront refaits qu’une fois les murs secs.

Solution à vos problèmes d‘infiltrations d’eau de pluie

En fonction du type de fissures à traiter, la solution varie : les fissures peuvent être rebouchés par injection de résine, par masticage ou pontage. Dans certains cas comme des infiltrations en cave, des reprises de mortier étanche sur la totalité de la paroi peuvent être nécessaires.

Solution a vos problèmes de condensation

La Ventilation Mécanique par Insufflation®.

Le procédé VMI® est un système de ventilation des locaux basé sur le principe de l’insufflation. Cette technique consiste à prélever en un seul point l’air neuf extérieur de le filtrer de ses polluants particulaires (particules fines, pollens, etc…), puis l’insuffler en un ou plusieurs points à partir desquels l’air balaye les pièces de vie et les pièces humides pour s’en échapper de manière naturelle via les bouches d’aération.
Le système de ventilation par surpression permet non seulement d’évacuer l’excès d’eau et l’air vicié de votre logement comme les système de ventilation classique mais également d’évacuer les polluants intérieurs CO2, COV et s’oppose aux remontées du radon.
La gestion de la VMI® se fait au travers d’une télécommande qui permet la mesure des paramètres de température et humidité, et module le débit d’air neuf en conséquence. La VMI® permet de pré-chauffer l’air intérieur en période hivernale et éviter ainsi le sentiments de courants d’air froid.
Plusieurs modèles de VMI® adaptés au différents type de logement sont disponibles.

La Ventilation simple flux (VMC)

Le système de ventilation simple flux permet le renouvellement de l’air au sein du logement par le principe de l’extraction. L’air neuf est aspiré dans les pièces de vie (chambres, salon, séjour) grâce à des entrées d’air placées généralement au-dessus des fenêtres. L’air humide et vicié est ensuite extrait par les pièces techniques (cuisines, WC, salles de bains).
Selon le modèle de VMC, le groupe est positionné au grenier ou encore au cellier. Le groupe est raccordé à la cuisine, la salle de bain, au WC et au cellier par des gaines.
La commande de la bouche cuisine s’effectue par inverseur, minuterie ou bouton poussoir, selon le groupe. Il existe des systèmes de ventilation simple flux :
Autoréglables : régulation automatique des débits d’air.
Hygroréglables : modulation automatique des débits d’air selon l’humidité et la présence dans le logement.

Votre devis gratuit

*champ obligatoire